Page:Cavalin - Considérations hygiéniques et médicales sur le transport par mer des animaux domestiques.djvu/32

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Inappétence.


Quelquefois les animaux semblent jouir de tous les attributs de la santé, et cependant l’instinct de la nutrition est assoupi chez eux. L’appétit est tout à fait irrégulier ; tantôt les aliments sont pris avec avidité ; tantôt la ration ordinaire n’est qu’en partie consommée, elle peut même être complétement refusée. La soif est aussi très capricieuse.

Traitement. — Rien de mieux à faire que de rapprocher, s’il est possible, les animaux indisposés des panneaux, de leur administrer une bonne douche générale d’eau de mer, qui sera suivie d’un actif bouchonnement, et on ne les remettra à leur place ordinaire que quelques jours après la reprise de l’appétit. Si on ne peut changer les animaux de place, ou si, après avoir fait le traitement indiqué, l’appétit n’a pas reparu, on donnera un électuaire avec poudre de gentiane 32 gr., nitre 32 gr. et miel quantité suffisante.


Coliques.


Les coliques sont des douleurs abdominales qui se décèlent par des mouvements plus ou moins désordonnés ; leur manifestation est assez variable, mais les causes le sont plus encore.