Page:Chaptal - Chimie appliquée à l’agriculture, Tome 1.djvu/136

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
70
CHIMIE

primitives et forme la base de toutes les montagnes calcaires, primitives ou secondaires.

On peut l’obtenir pure en calcinant à un très-haut degré de feu le spath d’Islande, le marbre primitif, etc., ou en la précipitant de ses dissolutions dans les acides.

La chaux est âcre et brûlante sur la langue.

Elle absorbe l’eau avec avidité et sifflement, et forme avec elle un hydrate ou une pâte qui fait la base des mortiers.

L’acide carbonique, avec lequel elle a beaucoup d’affinité, se combine avec elle, et en sépare peu-à-peu l’eau, qui s’évapore.

La chaux pure est composée de 28,09 d’oxigène et de 71,91 de calcium.

La chaux, telle qu’elle existe dans les sols consacrés à la culture, y est à l’état de carbonate, et ses propriétés sont très-différentes de celles qu’elle présente dans son état pur.

Sa pesanteur spécifique est de 2,0.

Le carbonate pulvérisé absorbe 0,8 son poids d’eau, et la retient avec moins de force que ne fait l’alumine.

Le mélange de ces terres a des propriétés