Page:Chaptal - Chimie appliquée à l’agriculture, Tome 1.djvu/266

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
200
CHIMIE

double vertu et produisent un double effet.

Nous pouvons diviser ces eaux en trois classes : la première comprend celles qui sont chargées des matières animales ; la seconde, celles qui tiennent en dissolution quelques principes des végétaux ; et la troisième renferme les eaux pures ou qui ne contiennent des sels qu’en petite quantité.

Les eaux de la première classe sont les plus actives ; et, parmi celles-ci, les eaux qui sont chargées du suint des laines, ou des combinaisons ammoniacales qui se forment par la fermentation des os broyés, des raclures de cornes ou des débris des laines, occupent le premier rang : ces substances, employées à l’état sec comme engrais, produisent lentement leur effet ; elles exercent une action bien plus énergique lorsqu’elles sont décomposées par la putréfaction, et que l’eau se saisit de tous les produits, à mesure qu’ils se développent, pour les transmettre à la plante.

Les substances liquides, molles ou charnues des animaux, ne produisent pas un effet aussi durable ; leur décomposition est trop rapide