Page:Chaptal - Chimie appliquée à l’agriculture, Tome 1.djvu/268

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
202
CHIMIE

nétrer dans les organes : ceci explique pourquoi les gâteaux de navette, de colza et de noix, délayés dans l’urine, produisent un des meilleurs engrais connus.

L’eau qui constitue la troisième classe est celle qui tient des sels en dissolution : on peut considérer ces sels comme exerçant plusieurs fonctions dans l’acte de la végétation ; il en est qui ne font que stimuler la vitalité de la plante et rendre ses fonctions plus actives ; ils font sur elles l’effet des épiceries sur le corps humain, tels sont le sel marin, le salpêtre, etc. ; ces sels, mêlés au fumier ou répandus sur le sol, produisent constamment un bon effet.

Pour que les sels soient utiles à la végétation, il ne faut pas qu’ils soient en trop grande quantité, car alors ils dessèchent la plante ; les terres qui ont été long-temps submergées par les eaux de la mer se refusent à toute culture productive, jusqu’à ce que le sel dont elles ont été imprégnées ait disparu par les lavages d’eau douce.

Il est des sels qui, chariés par l’eau dans les plantes, outre la vertu stimulante qu’ils