Page:Chaptal - Chimie appliquée à l’agriculture, Tome 1.djvu/285

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
219
APPLIQUÉE À L’AGRICULTURE.

sels, suivre la formation de leur acide, en observant les progrès de la végétation et les changemens qui s’opèrent dans les produits. Nous n’en donnerons qu’un exemple : les betteraves arrachées en automne et à la même époque, dans le nord et dans le midi de la France, ne fournissent pas les mêmes principes ; celles du nord contiennent du sucre, tandis que les secondes donnent du salpêtre ; cependant les betteraves du midi, dans le mois d’août et au commencement de septembre, fournissent autant de sucre que celles du nord, d’après les expériences que M. Darracq a faites avec soin dans le département des Landes. Le sucre est donc remplacé par le salpêtre, dont l’acide se forme par une suite des progrès de la végétation. On a encore fréquemment observé que les betteraves contenant du sucre éprouvaient souvent une altération pendant l’hiver, qui faisait disparaître le sucre et le remplaçait par du salpêtre ; on peut suivre presque à l’œil, dans ce cas, les progrès de la décomposition : le jus de la betterave qui commence à s’altérer, versé dans les chaudières, développe une