Page:Chaptal - Chimie appliquée à l’agriculture, Tome 1.djvu/69

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
3
APPLIQUÉE À L’AGRICULTURE.


ARTICLE PREMIER.


Des fluides pondérables contenus dans l’atmosphère.


Les fluides pondérables contenus dans atmosphère sont les gaz azote et oxigène, l’acide carbonique et l’eau.

I°. Le gaz azote forme près des quatre cinquièmes de la composition atmosphérique, et par une bizarrerie bien étrange, c’est celui de tous qui paraît exercer le moins d’influence sur les substances des trois règnes. On le trouve en assez petite quantité dans quelques produits des végétaux, et abondamment dans ceux des animaux ; mais jusqu’ici les recherches les plus exactes n’ont pu prouver qu’une faible absorption de ce gaz par les plantes et les animaux.

L’existence de l’azote dans quelques produits de la végétation paraît due en partie à la portion de ce gaz que l’air atmosphérique entraîne dans la plante à l’aide de l’eau qui le tient en dissolution, et en partie aux engrais nutritifs, dont il forme souvent un des principes constituans.