Page:Chaptal - Rapport et projet de loi sur l’Instruction Publique.djvu/22

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
(20)

de force, de confiance, de soumission. Mais on doit cacher la lumière à un peuple esclave : elle serait pour lui le signal de l’insurrection, ou le sentiment douloureux de son oppression.

En descendant jusqu’aux derniers degrés de l’ordre social dans un Gouvernement représentatif, on éprouve par-tout le besoin de l’instruction, puisque tous sont appelés à voter pour le choix de leurs magistrats : celui qui ne sait ni lire ni écrire, est déjà dans la dépendance de celui qui possède cet art.

§. II.

Tous demandent-ils le même degré d’instruction ?

L’instruction publique doit avoir pour but principal, de donner à chacun les connaissances nécessaires pour remplir convenablement les fonctions auxquelles il est appelé dans la société.

Parmi ces fonctions il en est de communes à tous, et il en est de particulières aux diverses classes d’individus.

Les fonctions communes sont celles sur l’exercice desquelles reposent les droits de