Page:Charles de Brosses - Lettres familières écrites d’Italie - ed Poulet-Malassis 1858.djvu/216

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



et me confirme dans l’opinion que le bon goût sert beaucoup mieux que la magnificence. Cette riche chapelle est fort loin encore d’être achevée, et probablement ne le sera jamais. La pauvre Florence a furieusement perdu en perdant ses Médicis, les pères des sciences et des arts.


C’est dans cette maison qu’est la bibliothèque de Médicis dont je vous ai parlé. Le vestibule est d’une construction bizarre au dernier point : au lieu de mettre les colonnes au-dehors des murs, à l’ordinaire, on a pratiqué des niches creuses pour les poster dans l’enfoncement. Il faut croire que cela est admirable, car c’est Michel-Ange qui l’a fait ; pour moi, j’avoue mon ignorance, et je ne vois pas ou est le gentil de ceci. L’escalier, à trois rampes parallèles et à marches contournées en rond, en volutes, en carrés, en ressauts, n’est pas d’un effet moins extraordinaire, mais il a quelque chose de riche et de magnifique. Toute la galerie des livres est pareillement du dessin de Michel-Ange, de même que le pavé. Les vitres sont peintes en arabesques du goût de Watteau.


Au-dessous de la grande chapelle, il y en a une autre souterraine, qui n’a rien de curieux qu’un Christ en croix de Jean de Bologne, qui a d’un côté une Mater Dolorosa de Michel-Ange, et un Saint Jean d’un de ses écoliers.


Au sortir de Saint-Laurent, on trouve dans le coin de la place une espèce de gros piédestal (1) sur lequel est un bas-relief représentant des prisonniers de guerre amenés au grand Côme ; c’est un morceau de marque du Bandinelli.


Santa- Maria -Novella est toute incrustée en dehors, -comme la cathédrale, de marbre noir et blanc. Je crois que c’est une des meilleures de Florence pour sa grandeur et sa belle proportion. Il y a nombre de peintures du bon temps, soit du Vasari, soit de Santi Titi ou du Bronzino, dont la meilleure est la Samaritaine, de ce dernier.


Tous les peintres d’ici dessinent assez correctement ; mais ils n’ont qu’un coloris dur et tranchant, sans aucune harmonie, et très-peu de bonnes ordonnances. Il ne faut

(I ) Sur ce piédestal est maintenant la statue du chef de condottieri Giovanni délie Bande Nere.