Page:Charles de Brosses - Lettres familières écrites d’Italie - ed Poulet-Malassis 1858.djvu/32

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tête sur ce qui concerne les plaisirs de la table, je dépêchai un de nos gens en bateau afin d’aller en faire une petite provision pour le voyage.

Nous passâmes ensuite à l’embouchure de l’Isère, rivière infâme s’il en fut jamais ; c’est une décoction d’ardoise.

De l’autre côté, au-dessus d’un rocher en pain de sucre, se voit le vieux château ruiné de Crussol d’où la maison d’Uzès tire son nom. Les bonnes gens nous dirent qu’un géant nommé Buard, haut de quinze coudées, en avoit fait jadis son habitation. Dans le vrai, il faudroit cependant que Chintré se baissât pour y entrer. Cet honnête géant, ayant détruit le genre humain, voulut bien le repeupler et bâtir une ville. Pour ce faire il engrossa toutes les filles du pays et jeta sa lance en disant : Va lance. Elle alla tomber de l’autre côté du Rhône, où est maintenant la ville de ce nom, et où les bélîtres de Jacobins nous montrèrent ses os, qui sont bien à la vérité d’une grosse bête ; mais comme les grosses bêtes de toute espèce sont moins rares que les géans, vous êtes dispensé de croire que ces os soient ceux du prétendu seigneur Buard. Maudit soit celui qui fit bâtir cette vilaine ville où l’on nous fit une chère détestable.

Au sortir de là, les montagnes s’écartent et commencent à former une plus agréable perspective. La Voulte en Vivarais en présente une si jolie, qu’elle me parut, de loin, mériter une place dans mon journal.

Enfin, après vingt-cinq lieues de route, nous arrivâmes à Anconne, petit village du Dauphiné, distant de demi-lieue de Montélimart, et méchant gîte s’il s’en fut jamais, pour manger et pour coucher ; je ne sais s’il est meilleur pour ce que promet son nom.

Le 6, à quatre heures du matin, nous nous remîmes en bateau ; ne voilà-t-il pas que mes vilains rochers se resserrent pis que jamais. En vérité, cela est affreux ; le Rhône se promène au milieu au grand galop. De plus, le vent avoit tourné au nord pendant la nuit, et fraîchi extrêmement sur le matin. Nous allions à tire d’ailes ; de sorte que nous eûmes bientôt passé Viviers, ville assez grande dans des rochers horribles ; elle a un château-fort qu’on ne prendra sûrement pas par escalade. L’évêque a un beau palais tout neuf. De là on passe à Saint-Andéol,