Page:Chateaubriand - Mémoires d’outre-tombe t2.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

mandât la sienne. L’attroupement du Champ de Mars[1] avait eu lieu contre le décret qui suspendait le roi de ses fonctions, au lieu de le mettre en jugement. L’acceptation de la Constitution, le 14 septembre, ne calma rien. Il s’était agi de déclarer la déchéance de Louis XVI ; si elle eût eu lieu, le crime du 21 janvier n’aurait pas été commis ; la position du peuple français changeait par rapport à la monarchie et vis-à-vis de la postérité. Les Constituants qui s’opposèrent à la déchéance crurent sauver la couronne, et ils la perdirent ; ceux qui croyaient la perdre en demandant la déchéance l’auraient sauvée. Presque toujours, en politique, le résultat est contraire à la prévision.

Le 30 du même mois de septembre 1791, l’Assemblée constituante tint sa dernière séance ; l’imprudent décret du 17 mai précédent, qui défendait la réélection des membres sortants[2], engendra la Convention. Rien de plus dangereux, de plus insuffisant, de plus inapplicable aux affaires générales, que les résolutions

    lustres ou que de généreux décius ne les abattent, vous êtes tous f… » (Correspondance de Mme Roland, publiée à la suite de ses Mémoires.) — Quand Louis XVI et Marie-Antoinette, le 25 juin 1791, sont ramenés de Varennes et rentrent aux Tuileries, humiliés, captifs, la joie déborde du cœur de Mme Roland : « Je ne sais plus me tenir chez moi, écrit-elle ; je vais voir les braves gens de ma connaissance pour nous exciter aux grandes mesures. » « Il me semble, écrit-elle encore, qu’il faudrait mettre le mannequin royal en séquestre et faire le procès à sa femme. » Puis elle se ravise ; elle veut qu’on fasse aussi le procès à Louis XVI : « Faire le procès à Louis XVI, dit-elle, serait sans contredit la plus grande, la plus juste des mesures ; mais vous êtes incapables de la prendre. »

  1. Le 17 juillet 1791.
  2. Le décret déclarant les membres de l’Assemblée nationale inéligibles à la prochaine législature fut rendu le 16 mai 1791 — et non le 17.