Page:Chateaubriand - Mémoires d’outre-tombe t4.djvu/152

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

avec le premier objet qu’ils trouvent ? Est-ce sympathie, affinité d’une nature analogue à la leur ? Est-ce une amitié qui leur tombe du ciel pour consoler leurs grandeurs ? Est-ce un penchant pour un esclave qui se donne corps et âme, devant lequel on ne se cache de rien, esclave qui devient un vêtement, un jouet, une idée fixe liée à tous les sentiments, à tous les goûts, à tous les caprices de celui qu’elle a soumis et qu’elle tient sous l’empire d’une fascination invincible ? Plus le favori a été bas et intime, moins on le peut renvoyer, parce qu’il est en possession de secrets qui feraient rougir s’ils étaient divulgués : ce préféré puise une double force dans sa turpitude et dans les faiblesses de son maître.

Quand le favori est par hasard un grand homme, comme l’obsesseur Richelieu ou l’inrenvoyable Mazarin, les nations en le détestant profitent de sa gloire ou de sa puissance ; elles ne font que changer un misérable roi de droit pour un illustre roi de fait.


Aussitôt que M. Decazes[1] fut nommé ministre, les voitures encombrèrent le soir le quai Malaquais, pour

  1. Elie, duc Decazes, né à Saint-Martin-de-Laye, près Libourne, le 28 septembre 1780. Bien que Napoléon et la famille impériale ne lui aient pas ménagé leurs faveurs, sa fortune politique date en réalité de la décision avec laquelle, à la nouvelle du retour de l’île d’Elbe, il mobilisa sa compagnie de garde nationale pour défendre la cause des Bourbons. Il était, depuis 1810, conseiller à la Cour d’appel. Lorsque, le 25 mars 1815, la Cour se réunit pour voter une adresse à l’Empereur, il s’y opposa, et comme un de ses collègues s’écriait : « Est-il besoin d’une autre preuve de sa légitimité que la rapidité de sa marche ? » — « Je n’ai jamais oui-dire, répliqua M. Decazes, que la légitimité fût le prix de la course. » Napoléon se hâta de l’exiler à quarante lieues de Paris. Le 7 juillet 1815, il fut