Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/115

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


reduit aux ruines fut tourné vers Rome comme on le voit par ſon plan : ſon entrée par conſéquent fut dans ce qu’on appelle la Gallerie d’Enbas d’Albano. D’un endroit pareil il ſuffiſoit de quelques pas à gauche pour ſe trouver ſur la Voïe Appienne & devant la Porte d’Albano même. Nul doute par conſéquent que les ruines de la Villa Barberini ne ſoient celles de l’Albanum de Clodius.


XXXIX. Tombeau de la Porte d’Albano eſt de Clodius.

Le Tombeau antique de la Porte d’Albano qui a fourni une preuve ſi forte contre l’opinion que ç’ait été l’Albanum Domitien, n’a plus rien que de naturel, & s’explique de lui-même dans celli-ci. La Voïe Appienne étoit la plus recherchée pour les ſépulchres, La Maiſon Claudia aura d’autant moins négligé d’y avoir le ſien, que cette Voïe étoit un de ſes plus beaux monumens, aïant été faite par Appius Claudius qui lui avoit donné le nom ; & ſi cette Maiſon à eu ſon ſepulchre ſur la Voïe Appienne, ou l’aura-t-elle eu plutot que dans l’endroit où elle avoit une poſſeſſion diſtinguée ? Le ſépulchre dont nous parlons s’annonce au reſte pour un Monument des Claudius par ſa hauteur, tres-aſſortie à celle qu’on leur