Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/117

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


les circomſtances du combat prouvent qu’il fut. II. Parceque ce n’eſt que là qu’il put avoir un emplacement naturel, & III. enfin parceque la Bonne-Déeſſe conſerve très-probablement un monument dans une Vierge qu’on y honore, qu’un Titre qu’on y lit qualifie de Bonne-Mère du Bon-Voïage. Le ſurnom relatif aux voïages d’importance aux quels la Voïe Appienne ſurtout là, ne sert plus depuis pluſieurs ſiécles y ne pouvant être que d’une grande antiquité, le nom ſelon toutes les apparences aura été l’ouvrage de la piété primitive qui ne réjetoit pas ce qu’elle pouvoit ſanctifier.


XLI. Inſuffisance de la raiſon, qui a fait méconnaître la ſituation de l’Albanum de Clodius.

Ces Raiſons qui établiſſent l’Albanum de Clodius au lieu où je le découvre ſont ſi palpables que j’ai cherché celle qui avoit pu empêcher de l’y appercevoir. C’eſt ſans doute le meurtre de Clodius, qui tout commis devant ſon fonds comme Locus subi congreſſi ſuntt… ante fundum. Clodii. Cic. pro Mil. n. 53s’exprime Cicéron, n’en eſt pas moins attribué par les anciens qui en parlent, & par Cicéron même [1] à Bovilles qui

  1. Les anciens qui parlent du lieu de la mort de Clodius ſont l’abbreviateur de Tite-Live, qui place le Combat in Via Appia ad Bovillas, lib. 107. Vellejus Paterculus qui dit Circa Bovillas lib. II, ainsi qu’Appien. Bell.