Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/139

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


on ſent bien que trés-peu de tems ſuffira pour l’effacer : enſorte que ſans l’obſervation que j’en ai faite, & ſans le témoignage que j’en rends, ce point d’Antiquité auroit été comme n’étant point. Il eſt cependant de la plus grande conſéquence ; il nous aprend le vrai chemin, que firent tous les Conſuls & pluſieurs d’eux en Triomphe, que l’état préſent des lieux engageroit à croire ailleurs. Il explique la vérité de ce que nous avons entendu dire à Strabon qu’Albe ſe trouvoit à la même diſtance de Rome qu’Ardée qu’il met à 160. ſtades c’eſt-à-dire à environ 20. Milles. Le lieu, où la Voïe Latiale se détachoit de l’Appienne devoit être en effet vers le ſeizième mille de cette Voïe : ces 16. Milles augmentés de plus de trois que j’ai dit qu’elle en avoit, forment la somme de 19. à 20. à quoi s’évalue celle qui eſt marquée par le Géographe antique. Ce n’eſt là cependant que le moindre fruit de la découverte. Il eſt fort parlé chez les auteurs de la Colline appellée Virbius. Les Anciens croioient que ce nom le même ſelon eux que Vir-bis ou deux fois homme étoit celui d’Hypolite ainsi ap-