Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LXXVIII juſqu’à LXXXI. Scandale & puis contagion de la magnificence de celui de Lucullus ; ſa ſituation. p. 225. & ſuiv. LXXXIII. Tuſculanum de Cicéron ſur le Mont ; refutation de l’opinion qui le place à Grorra-Ferrata. p 255. LXXXIV jusqu’à LXXXVIII. Examen de la raiſon tirée de l’eau Crabra : découverte de cet Eau, ainſi que des Eaux Tépula, & Julia, & ſolution qui en réſulte. p. 238. & suiv. XCI. Situation du Tuſculanum de Scaurus aux ruines du Quarto-di-Borgheto. p 252. XCII. De celui de Gabinius à celle entre la Ruffinella, & le Tuſculo. XCIII. XCIV. Situation ſeulement probables, ou entieremens incertaines (il est dit là que li Grottoni d’Amadei peuvent être attribués au Chateau de Mécéne ; mais en verra dans les corrections qu’ils font des reſtes du Tuſculanum de Craſſus). XCV. État préſent de la Campagne Tufculane. p. 254. XCVI. Expoſition, & refutation de l’opinion qui y place la M. de C. d’H. p. 255. XCVII. juſqu’à XCIX. Expoſition nouvelle du texte d’Horace qui n’y a donné occaſion que par ce qu on ne l’a pas entendu. p. 256. & ſuiv. C. Quatrième Opinion celle que place la M. de C. d’H. à Pré-