Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/189

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


coup lorſqu’on étoit à Lavicum. Biondi & Cluvier se ſont tirés d’embarras, le premier en plaçant Lavicum à l’endroit où est aujourdui Val-Montone, & le ſecond dans celui qui eſt occupé par Zagaruolo. Holſténius content de relever le defaut énorme, dont le texte de Strabon que nous allons voir ſur la diſtance & ſur la poſition de Lavicum, convainc ces expédients, n’en a pas ſçu donner un meilleur. On le trouve manifeſtement dans la qualité d’Algide que j’ai dit. La Voïe Latine ouverte dans le rocher même d’Algide, d’où vient le nom de Cava que le lieu porte aujourdui, eſt autant une Gorge qu’une Voïe dans cet endroit. Comme Algide ne fut batî qu’à l’occaſion de la Guerre, qu’il ne fut placé là qu’à cauſe de l’avantage de cette ſituation, il eſt naturel de penſer que ſes premiers édifices furent des ouvrages capables d’ajouter aux difficultés naturelles d’un tel pas. La raiſon de Guerre dut donc engager Hannibal à l’eviter, ce qu’il put faire facilement en laiſſant la Voïe Latine, & en prenant le Lavicane. Comme le même motif ne permettoit pas cependant de laiſſer derrière-ſoi un tel poſte, il dut