Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/214

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ciens que Modernes. On eſt prévenu que c’eſt de l’Opinion qui donne au Poëte une Campagne Tuſculane, que je parle.


LXX. Origine de Tuſculum, & idée de ſon état politique.

On a entendu nommer souvent Tuſculum juſqu’à préſent ; je donnerai ici une idée de cette Ville ccélébre & de sa Campagne. Nous l’avons vue emploïée dans la Liſte des Colonies d’Albe faite par Dénis ; mais elle n’y entroit que par la ſociété Latine dont Albe étoit le Chef, & peut-être par quelque acroiſſement qu’elle avoit reçu de cette Métropole commune des Latins : du reſte ſon Antiquité n’étoit pas moindre que la ſienne ; & ſi Albe faiſoit remonter ſon origine aux Princes échapés de la ruine de Troïe, Tuſculum reconnoiſſoit la ſienne du Héros Grec qui y avoit le plus contribué par ſa ſageſſe. Nous avons déja vu d’après Homère, Uliſſe dans l’Isle de Circé qui étoit, ainſi qu’il a été dit, le Mont-Circéïen qui termine la plage de la Mer de Rome. Il y eut, de Celle dont les charmes penſèrent lui faire oublier Ithaque, un Fils, qui eut nom Télégone ; & c’eſt ce Fils que les Tuſculans vénérèrent toujours comme leur Auteur. Le Temple que nous avons vu élevé à Énée ſur le