Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/274

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Biondus It. illuſt. Reg. III. p. 325.Biondi chez qui on voit l’Opinion du P. Garbi.


XCI. Situation de Tuſculanum de Scaurus aux ruines du Quarto de Borgheto.

D’après la qualité de Scaurus, de Beau-fils de Sylla, on crut que ſon Tuſculanum avoit pû n’être que celui que nous venons de voir, parcequ’il avoit eu ce Dictateur pour premier Maitre : mais outre que Cicéron qui avoit ſervi ſous ce dernier, le suivit de trop-près pour laiſſer la place à une Poſſeſſion intermédiaire, nous avons la preuve, & que c’étoit une nouvelle Campagne, & qu’elle étoit celle qui est annoncée par les vaſtes ruines du Quartier de Borgheto, dans ce texte où Cicéron d’après la loi qui permettoit de paſſer ſur les champs lorſque la Voïe n’étoit pas reparée, dit ; qu’on pourroit paſſer ſur le Tuſculanum même de Scaurus, ſi la Voïe ſur la quelle il ſe trouvoit étoit dans ce cas [1] : par où il exprime également comme l’on voit & la beauté

  1. Si via ſit immunita (lex) jubet qua velit agere jumentum… poteſt hoc ex verbis intelligi, licere ſi Via fit in Brutiis immunita agere, ſi velit jumentum per M. Scauri Tuſculannm. Cic. pro A. Cacin. n 54. La parole in Brutiis dans ce texte eſt néceſſairement corrompue : je la corrigerois par celle in Biviis qui conviendroit parfaitement à la ſituation que j’ai établie ou la Voïe Latine avoit les deux Bivium de Tuſculum, & de l’Eau Tépula dont j’ai parlé & un III. par le bas de la Colline.