Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/275

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


annoncée par les ruines, & la ſituation marquée encore par le morceau de Voïe antique qu’on y voit.


XCII. Celle de celui de Gabinius ſur le Mont entre la Ruffinella & il Tuſculo.

Les deux caractères du fameux Tuſculanum de Gabinius I. de voiſin de celui de Cicéron II. de Montagne élevée ſur une autre, que nous avons vu, lui donnent juſtement entre la Ruffinella & le Tuſculo, cet emplacement antique que j’ai dit qu’on y reconnoit aux nombreux terre-plains qui s’y remarquent.


XCIII. Probabilité de celui de Mécéne aux Grottoni d’Amadei.

On peut compter au rang des ſituations ſinon auſſi certaines, au moins probables celle du Chateau de Mécéne aux Grottoni d’Amadei d’après l’aplication naturelle qu’on peut leur faire de la grandeur & du point de vue que la phraſe d’Horace lui ſuppose, & celle de celui de Centronius aux Centroni du IX. Mille par la raiſon de ce nom même.


XCIV. Autres incertaines.

Les ruines impoſantes de la droite de Fraſcati ſous Mont-Dragone & de ſa gauche à la Villa-Conti, peuvent être crues également par cette qualité des Chateaux de Pollion & de Varron . Tant de ſituations indiquées nous aprennent au moins, où nous ne devons pas chercher celles des Tuſculanums du Frère, & des trois au-