Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/291

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


rente dont nous devrons parler, elle n’en a pas été moins adoptée notamment par ceux qui ont écrit ſur Préneſte comme MM. Suarez & Cecconi.

Préneſte ainſi qu’on a déja eu occaſion de le voir étoit un Ville à 1’Orient de Rome, non ſur les premiers Monts que j’ai dit lui préſenter leur front, mais ſur ceux qui préſentent un long flanc derrière eux, & dans la partie qu’ils cachent.

On peut ſe former l’idée du Politique de cette nouvelle Ville ſur celle que j’ai donnée de Tuſculum. Méme antiquité fort ſupérieure à celle Rome, même origine Gréque comme cela ſe voit par ſon premier nom de Stephanon, ou Polyſtephanon, qui en Grec veut dire Couronnes, même rang diſtingué dans la Ligue-Latine avant & dans l’origine de Rome, & même ſyſtême à l’égard de cette dernière Ville lorſqu’elle s’annonça comme une puiſſance que ne prétendoit rien moins que d’aſſujétir toutes les autres, c’eſt-à-dire, premièrement des Guerres atroces, en ſecond lieu des alliances qui n’étoient pas auſſi ſincères que les ruptures dont on tachoit de ſaiſir les occaſions, & enfin une ſoumiſſion ſous le nom d’union, qui fit pren-