Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/309

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


différens, & à pluſieurs autres édifices tres-diſtincts. Seulement d’après le principe, qu’il n’eſt pas étonnant qu’on ait eu dans une Ville d’origine gréque, de donner un bel ensemble aux parties principales des Citez, tant les deux Temples, que les autres ouvrages publics furent faits d’après un deſſein général dont le but étoit qu’ils ſe prétaſſent un mutuel ornement. L’expoſition & rétabliſſement de ces deux points répandra ſur la matière du Temple de Preneſte une lumière qu’elle n’a point encore reçue.


CVI. Diſtinction des deux Temples l’un au haut l’autre au bas de Préneſte, que ce n’eſt que celui d’en-bas qui fut le Temple le la fortune.

Le premier, c’eſt-à-dire, qu’il y eut deux Temples aux deux principaux endroits des ruines, l’un dans celles qui ſont au bas de Paleſtine dans le lieu occupé par la Cathédrale & par l’ancien Palais epiſcopal changé en Séminaire, & l’autre au plus haut de la Ville, ſur les débris du quel a été construit le Chateau du Prince de Paleſtrine appelé pour cette raiſon Palais Baronal ; ce premier point, dis-je reſulte également & d’un témoignage ancien des plus déciſifs ſ de la vue de l’état des lieux.

L’autorité antique eſt un texte de Cicéron même touchant l’origine que les