Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/322

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mais pour qu’elle fut auſſi juſte qu’ingénieuſe, il ſeroit beſoin que tant le Héros que le Temple ſe viſſent au plus haut du Tableau. Un Savant non moins célebre de notre Nation en ajouta récemment une troiſième, qui n’y reconnoit qu’Hadrien à l’Isle d’Élephantide, de quoi probablement un trait de Bergier ſur un bas-rélief de Rheims donna l’idée : mais avec le même mérite de l’esprit & de l’érudition que la précédente, on ne peut que juger d’après le témoignage de Pline que nous avons rapporté, & qui y a un trait ſi visible qu’elle a l’exception la plus manifeſte dans l’époque ſeule à laquelle on deſcend. J’en hazarderois donc une quatrième qui ne pourra pécher en moi comme dans les deux hommes rares que je viens de nommer, par trop de ſagacité. Elle ſe bornera à dire que le Moſaïque ne repréſente que l’Égipte dans le tems d’une heureuſe inondation du Nil. On veut avec raiſon, qu’un trait repréſenté dans le Temple de la Fortune

    dont il a en les plus grandes occaſions d’être instruit dans les Villégiatures que cette Éminence faiſoit par préférence à Paleſtrine pendant ſon ſéjour à Rome où il fut Auditeur de Rote & puis Miniſtre.