Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/437

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ſoit déja dés ce tems le double raiſin qu’on en vante aujourdui, celui qu’on apeloit Uvam municipii, qui eſt le fameux Pergoleſe, ainſi appellé des Treilles (en Italien Pergole), qui forment les Vignes de Tivoli, & l’autre Uvam oleaginam ainſi nommée anciennement à cauſe de la reſſemblance de ſon grain avec l’olive, & à qui on a donné le nom moderne encore plus expreſſif de Pizzotello de la longue pointe recourbée qui le termine [1]. Tivoli continue encore a être le lieu des environs de Rome où j’ai éprouvé que tous les autres fruits ſont plus recherchés & plus abondans, quoique la ſcience des Jardins n’y soit pas plus connue qu’ailleurs.

Ces qualités de la Campagne Tiburtine la firent remplir anciennement de chateaux Romains. Je me garderai bien de rapporter cependant tous ceux qu’on lit dans les nombreux ouvrages qui ont été faits par des Tiburtins ou d’après eux, ſur Tibur. Ils nomment par exemple un Tiburtinum de Siphax quoique l’Hi-

  1. Municipii (uvam) & Tiburtes appellavere quamvis Oleaginam nuper invenerint a ſimilitudine Olivæ. Plin. lib. XIV. cap. 3.