Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/455

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


& s’en piquèrent, non ſans fondement comme le dit quelque part Suétone. Néron en effet couchoit un discours & tournoit un vers avec un égal ſuccès ; & on ſait que le plus plus grand regret qu’il avoit à son infâme mort, étoit celui de ſes talens. Mais ces Princes ne prouvèrent par là ſinon, qu’on pouvoit être homme à beaucoup de belles connoiſſances ſans être homme. Les protégés furent comme les Protecteurs. La Philoſophie même ignora que c’eſt la raiſon qui fait ſa ſubſtance, & ne s’attacha qu’à l’eſprit comme chez Sénéque. La vanité & l’intérêt furent les plus nobles Muſes qui inſpirèrent la Poëſie comme chez Stace & chez Martial [1]. Tacite & Pline écrivirent à la vérité en Sages dans ces tems : mais c’eſt

  1. J’ai remarqué ailleurs la baſſe flatterie de Stace, pour voir l’excés de celle de Juvénal, voiez lib. IV. epigr. I. lib. VII. ep. 4.10. & 87. lib. VIII. epiſt. ult. & lib. IX. ep. 4. Une Hyperbole également impie & outrée eſt emploiée en une occaſion pour exalter l’honneur d’un ſouper chez l’Empereur.

    Ad Cænam ſi me diverſa vocaretin aſtra
    Hinc invitator Cæſaris, inde Jovis
    Aſtra licet prius, Palatia longius eſſent
    Reſponſa ad ſuperos hac referenda darem
    Quærite qui malit fieri conviva tonantis,
    Me meus in terris Jupiter ecce tenet.
                    Mart. lib. IX. epigr. 93.