Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/494

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


il n’a pas héſité d’écrire que Rio-del-Sole eſt ſon ruiſſeau & que Paggio-myrteto par conſéquent eſt Mandèle. Un homme qui avoit vu Vacone & Poggio-myrteto n’avoit pas pû ne pas voir en même tems l’impoſſibilité, qu’une ſource des monts du premier de ces lieux eut ſon ruiſſeau ſur les Monts de l’autre qui en ſont à environ dix milles, mais il avoit lu la phraſe dans Biondi d’après un autre Systéme. Cella lui ſuffit pour la copier malgré ſon incompatibilité avec le sien.


CLV. L’impoſture, preuve principale de ſon ſentiment, découverte.

On comprend quelle Opinion a pu être fabriquée par un homme dont telle fut la capacité. Du plus loin que j’apperçus Vacone, lorſque je m’y rendîs pour vérifier les faits allégués par Piazza, je vis par la manière dont il regarde le Midi qu’il manquoit du premier caractère de la M. de C. d’Hor. qui fut d’être tournée vers le Nord, puiſque ce n’eſt que par cet aſpect qu’elle pût préſenter ſon coté droit au Soleil levant. Ce fut bien autre chose lorſque je pus voir le lieu de près. Il offre de toutes parts des qualités qui ſont l’oppoſé de tous les autres.

Malgré de tels défauts de l’opinion de Piazza, on ne laiſſe pas d’avoir l’eſprit occupé des deux faits importans dont il