Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/71

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


voir ensemble, parcequ’il fut expreſſément marqué qu’un tems ſi ſacré devoit les ſuſpendre. Là parmi beaucoup d’actes de Religion comme vœux, offrandes, libations dont les Peuples particuliers devoient fournir les matières comme le vin, le lait, les fruits, ſelon qu’ils les avoient ou en plus grande abondance, ou de meilleure qualité, là, dis-je, on devoit offrir principalement un Sacrifice commun dont l’excellence ſe montre par la qualité de la victime qui y devoit être immolée. C’étoit un Taureau blanc [1] qui tenoit le premier rang entre ce qu’on appelloit les grandes hoſties. Il y avoit une race ſuperbe de bœufs de cette couleur dont la ſuperſtition antique faiſoit honneur au Dieu Clitumne, qui étoit une petite rivière, qu’on voit entre Foligno & Spolete au lieu apellé le Vene, où l’on voit encore ſon Temple aſſés bien conſervé. Cette Victime n’étoit pas ſeulement ſolemnellement offerte au nom de tous les Peuples qui formoient raſſemblée des Féries, elle leur devoit être exactement di-

  1. In Albano antiquitus Monte, nullos alios licebat cum nivei tauros immolare candoris . Arnob. Adv. Gen. lib. II.