Page:Chevallier - Du café (1862).djvu/52

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
50
A. CHEVALLIER.

teur en annonçant que les cafés qu’ils employaient étaient des cafés choisis, le fait contraire ayant été constaté.

Le roi des cafés. — Ce café était préparé au village Levallois et au Rousset d’Acom (Eure). Il est solide et liquide, le café solide est enrobé, le café liquide est caramélisé.

M. A… qui proposait ces mélanges, a été condamné à 300 francs d’amende.

Le café de Chartres. — C’est le café préparé par M. Royer, dont nous avons déjà parlé dans ce travail.

Le café dit B…. — Ce café est un café enrobé avec une très grande quantité de caramel. Le préparateur a été condamné à l’amende.

Le café dit A…. — Le café qui porte ce nom est du café torréfié en employant 20 pour 100 de caramel. Le préparateur a été condamné à 50 francs d’amende le 23 avril 1858.

Café dit des amateurs. — Ce café était préparé avec des cafés d’Haïti et de Java, enrobés de 20 pour 100, soit de sucre, soit de caramel. Les vendeurs ont été condamnés le 27 avril 1859, à 50 francs d’amende.

Café des gourmets. — Ce café préparé par enrobage, a de l’analogie avec le café de Chartres.

Café torréfié au caramel. — Ce café préparé par un sieur Ch…, en employant à l’enrobage un sixième de mélasse, a été le sujet, pour le fabricant, d’une condamnation à 50 francs d’amende le 14 avril 1858.

Café des connaisseurs. — Ce café était préparé en enrobant des cafés très ordinaires avec 16 pour 100 de caramel. Les préparateurs ont été condamnés le 23 juillet 1858, chacun à 50 francs d’amende.

Autre café de Chartres. — Café enrobé avec 10 pour 100 d’une matière sucrée.

Ce café est annoncé comme composé de cafés moka, martinique, bourbon et de Polenta, c’est un café enrobé.

Autre café de Chartres. — Café enrobé préparé à Chartres.