Page:Claudel - La Messe là-bas, 1919.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





OFFERTOIRE

I


Le Curé, (dans cette église de Paris que je sais), après qu’il a chanté le Credo, quand il dit : Dominus vobiscum,

Se retourne vers l’assistance qui est de femmes et d’enfants et il y a encore pas mal d’hommes,

Tout cela tout de même qui est là pour dire la messe avec lui et qui est son petit troupeau.

L’un fait semblant de lire dans un livre et l’autre est bien embarrassé de son chapeau.

Ce n’est pas que ce soit intéressant, et ce n’est pas positivement que l’on s’ennuie,

Chacun sait simplement qu’on est là pour attendre que ce soit fini,

Et regarde vaguement le prêtre à l’autel qui trafique on ne sait pas trop quoi.

« Le Seigneur est avec vous, mes frères ! Mes frères, êtes-vous avec moi ?

Ce n’est pas seulement la patène, ce n’est pas seulement le calice avec le vin,