Page:Claudel - La Messe là-bas, 1919.djvu/45

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





CONSÉCRATION




La chose qui a mis Rimbaud en marche et qui l’a chassé de lieu en lieu toute sa vie,

(On m’a montré son portrait à demi effacé là-bas la face noire près de ce fleuve d’Ethiopie.)

Il est pareil à cette femme qui n’a point de repos à cause de cette pièce d’argent qu’elle sait qu’elle a perdue,

A ce marchand à qui on a parlé d’une perle unique, il quitte son toit aussitôt et déjà il a tout vendu,

Il n’y a point de repos pour lui, il n’y a point de patrie pour lui, et l’art est une dérision, et l’amour est une équivoque,

A cause de cette clef du festin ancien qu’il a perdue, à cause de ce bonheur perdu jadis qui l’avertissait au chant du coq !

Le seul devoir est de se tenir libre, il échappe à toutes les mains,

Et puisque ce monde est désert, la consigne est d’y marcher comme Caïn.