Page:Claudel - Trois poëmes de guerre.djvu/17

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



(Tant qu’il y aura quelqu’un dans ma peau, tant qu’il y aura un cran à faire à sa ceinture,

Tant qu’il y aura le type en face qui me regarde dans la figure !)


Si la bombe fait de l’ouvrage, qu’est-ce que c’est qu’une âme humaine qui va sauter !

La baïonnette ? cette espèce de langue de fer qui me tire est plus droite et plus altérée !


Y a de tout dans la tranchée, attention au chef quand il va lever son fusil !

Et ce qui va sortir, c’est la France, terrible comme le Saint-Esprit !


Tant qu’il y aura ceux d’en face pour tenir ce qui est à nous sous la semelle de leurs bottes,

Tant qu’il y aura cette injustice, tant qu’il y aura cette force contre la justice qui est la plus forte,


Tant qu’il y aura quelqu’un qui n’accepte pas, tant qu’il y aura cette face vers la justice qui appelle,

Tant qu’il y aura un Français avec un éclat de rire pour croire dans les choses éternelles,