Page:Conan - Silhouettes canadiennes, 1917.djvu/99

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Conan - Silhouettes canadiennes, 1917 (page 99 crop).jpg


PIERRE BOUCHER




Dans son beau livre La Colonisation de la Nouvelle-France, M. Salone dit que Pierre Boucher fut chez nous le seigneur modèle. Un rapide résumé de sa vie prouvera qu’à ce mérite fort grand il en joignit bien d’autres.

Pierre Boucher avait environ quinze ans quand il arriva à Québec avec sa famille, en 1635. La mort allait bientôt emporter Champlain, usé avant le temps. Mais le fondateur de la Nouvelle-France portait toujours un vif intérêt aux arrivants, et il vit, sans doute avec plaisir, l’adolescent qui devait tant faire pour la colonie naissante.

L’intelligence de Pierre Boucher était fort remarquable. Malgré son jeune âge, sa raison et son caractère inspiraient de la confiance, et il fut choisi pour aller au pays des Hurons apprendre la langue. Il y passa quatre ans.

Revenu à Québec, il entra dans la garnison, remplit à la satisfaction de tous son office d’interprète, en maintes circonstances importantes, et prit part à plusieurs expéditions