Page:Condorcet - Œuvres, Didot, 1847, volume 7.djvu/239

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



SECOND MÉMOIRE[1]


SUR L’INSTRUCTION COMMUNE POUR LES HOMMES.




Je vais maintenant tracer le plan d’une instruction commune, telle que je la conçois, et je développerai les principes qui y servent de base, à mesure qu’ils me deviendront nécessaires pour en motiver les diverses dispositions.


PREMIER DEGRÉ D'INSTRUCTION COMMUNE.


Distribution des écoles.


Le premier degré d’instruction commune a pour objet de mettre la généralité des habitants d’un pays en état de connaître leurs droits et leurs devoirs, afin de pouvoir exercer les uns et remplir les autres, sans être obligés de recourir à une raison étrangère. Il faut de plus que ce premier degré suffise pour les rendre capables des fonctions publiques auxquelles il est utile que tous les citoyens puissent être appelés, et qui doivent être exercées dans les dernières

  1. Tiré de la bibliothèque de l’Homme public, tome II, seconde année.