Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 24, 1846.djvu/226

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


prouver par lui-même combien on a peu à craindre quand le pouvoir qu’on a reçu s’exerce avec foi et humilité, fût-ce même auprès des Indiens.

— Je tiendrai cette branche de laurier au lieu de la branche d’olivier, dit-il comme un symbole de paix. Il n’est pas probable que les sauvages puissent les distinguer l’une de l’autre, et s’ils font cette distinction, il sera aisé de leur expliquer que l’olivier ne croît pas en Amérique.

— Vous leur direz de laisser revenir Robert sans délai, dit mistress Willoughby avec vivacité.

— Je leur dirai de respecter Dieu et leurs consciences. Je ne puis pas m’arrêter maintenant à vous détailler la manière dont je m’y prendrai, mais tout est arrangé dans mon esprit. Il sera nécessaire, pour me faire comprendre, que j’appelle la Divinité le Grand-Esprit ou Manitou, et que j’emploie quelques images poétiques, mais le moment m’inspirera. Prêcher d’abondance est loin de m’être agréable en général, mais je saurai me soumettre à cette nécessité.

Il était si rare que M. Woods exprimât de si belles idées ou prît une manière qui dépassât la plus grande simplicité, que ses auditrices se sentirent pénétrées de respect, et quand il se tourna vers elles, Maud et Beulah s’agenouillèrent pour recevoir sa bénédiction, qu’il leur donna avec solennité. Cela fait, il sortit de la chambre, traversa la cour et se dirigea vers la porte. Il est probablement heureux pour le projet du révérend M. Woods, que ni le capitaine ni le sergent ne se fussent trouvés dans son chemin pour s’y opposer. Le premier l’aurait certainement fait par égard pour son ami ; et le dernier par égard pour les ordres. Mais les deux militaires étaient dans la bibliothèque, en grande consultation sur le parti qu’il allait être nécessaire de prendre. Nul autre ne se crut une autorité suffisante pour arrêter le chapelain, surtout quand on le vit paraître avec sa perruque et son surplis. Jamie Allen lui ouvrit aussitôt la porte, et le salua respectueusement.

Le capitaine ne reparut dans la cour que lorsque le chapelain, qui avait fait la plus grande partie du chemin vers les rochers, errait comme un fantôme parmi les ruines, à travers les tentes désertes du dernier campement.

— Quel est l’animal de couleur blanche qui marche sur les