Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 24, 1846.djvu/292

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pait ; le papier était doré sur tranches, et Bob n’avait pu le trouver ni dans le moulin, ni dans sa poche. Pourtant ce doit être une lettre, se disait-elle. Peut-être l’avait-il écrite avant de quitter la Hutte ; peut-être même avant son arrivée, ou l’année dernière quand il parla de la boîte comme contenant le plus grand secret de sa vie.

Maud aurait voulu que Mike se trouvât là quoique ses explications fussent incohérentes, inintelligibles et étourdies, elle aurait pu le questionner encore sur les paroles précises du message. Il est possible que Bob n’ait pas voulu dire que j’ouvre la boîte, mais seulement que je la lui garde jusqu’à ce qu’il vienne la réclamer. Elle contient un grand secret, et parce qu’il désire que les Indiens l’ignorent, il ne s’ensuit pas de là qu’il semble me le révéler. Je vais fermer la boîte, et je garderai son secret comme si c’était le mien.

À peine cette pensée fut-elle venue à Maud, qu’elle l’exécuta. Elle pressa le couvercle et elle entendit le bruit du ressort. Mais elle se repentit bientôt de ce qu’elle venait de faire.

— Bob ne m’aurait pas envoyé cette boîte sans raison, et s’il avait voulu qu’on ne l’ouvrît pas, il aurait dit à O’Hearn : Que Maud garde cette boîte jusqu’à ce que je la lui demande, elle contient un secret, et je désire que mes ravisseurs ne l’apprennent pas. Certainement il m’a envoyé cette boîte pour que j’en examine le contenu ; sa vie en dépend peut-être, et je m’en vais m’en assurer à l’instant.

Cette dernière idée n’eut pas plus tôt traversé l’esprit de notre héroïne, qu’elle se dépêcha de chercher le ressort caché. Peut-être la curiosité lui donnait-elle le violent désir de connaître ce secret, peut-être aussi qu’un sentiment plus tendre et non moins naturel se cachait derrière cette curiosité. Ses joli petits doigts n’avaient jamais été plus agiles, et la boîte fut pressée dans tous les sens ; elle ne retrouvait pas le ressort. La boîte avait de chaque côté de son ouverture deux ou trois bandes richement ciselées. Maud pensa que c’était au milieu de ces ornements que le ressort devait se trouver caché. Elle l’examina alors soigneusement sans négliger le plus petit endroit saillant ; pourtant, comme la première fois, ce fut le hasard qui la servit, et au moment où elle s’y attendait le moins le couvercle se renversa et exposa encore une fois le papier à ses regards.