Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 24, 1846.djvu/318

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



— Je n’irais pas, maçon, quand on me donnerait dix propriétés comme celle-ci, s’écria le jeune homme en reculant d’un pas comme il eût pu le faire devant un ennemi redoutable. D’ailleurs, sergent, vous avez Michel, qui n’est pas de notre église, et qui se raffermira le cœur pour remplir cette commission.

— Vous entendez, O’Hearn, dit le sergent chacun semble espérer que c’est vous qui remplirez ce devoir.

— Devoir ! Vous appelez un devoir pour un homme dans ma situation, de briser le cœur de la maîtresse, de miss Beuly, de la jolie miss Maud et de l’enfant ; car les enfants ont des cœurs aussi bien que les hommes. Le diable me brûle, si vous me faites annoncer que le capitaine est mort. Je dois vous obéir comme à mon caporal et à mon sergent, puisque je suis soldat et que vous représentez le capitaine, auquel j’obéirais encore si son âme n’était pas séparée de son corps ; mais il n’était pas homme à désirer qu’un fidèle serviteur affligeât sa femme ; et je ne me chargerai jamais d’un tel message.

— Nick ira, dit l’Indien avec calme. Il a l’habitude de porter des messages ; il en portait pour le capitaine, il le fera encore une fois.

— C’est bien, Nick, allez, puisque vous étés ainsi disposé, répondit Joyce qui aurait accepté les services d’un Chinois plutôt que de faire lui-même la commission. Rappelez-vous qu’il faut parler doucement à ces dames et ne pas leur annoncer les nouvelles trop brusquement.

— Oui, squaw avoir le cœur tendre. Nick le sait. Avoir eu mère, avoir eu femme, avoir eu fille.

— Très-bien. C’est un avantage de plus, mes amis, car Nick est le seul homme marié parmi nous, et les hommes mariés connaissent mieux les femmes que ne les connaissent les célibataires.

Joyce eut avec le Tuscarora un entretien secret qui dura cinq ou six minutes, puis ce dernier sauta dans le lit du ruisseau et fut bientôt caché par les buissons.