Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 27, 1847.djvu/156

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



— Et après cela, le tenancier doit l’avoir, au prix qu’il déterminera, comme une récompense de son travail !

— Quel témoignage nous rencontrons ici, partout où l’œil se repose, de l’égoïsme de l’homme et du danger de lui abandonner le contrôle illimité de ses propres affaires ! En Angleterre, où les propriétaires forment réellement une aristocratie et font réellement les lois, les fermiers sont en querelle avec eux, afin de n’être pas opprimés et d’avoir un juste produit pour leur travail ; tandis qu’ici le propriétaire du sol lutte contre le pouvoir du nombre, contre le peuple, qui est notre seule aristocratie, afin de maintenir son droit de propriété dans ses formes les plus simples et les moins contestables. Il y a au fond de ces deux maux un vice commun, qui est l’égoïsme.

Nous approchions alors de l’église de Saint-André et du presbytère avec les terres qui en dépendent. Il y avait en tout une amélioration sensible depuis que je ne l’avais vu. Des buissons y avaient été plantés, les clôtures étaient en bon état, le jardin était bien cultivé, les champs étaient verdoyants, tout enfin dénotait un nouveau maître et une nouvelle main. Le ministre précédent était un prêtre égoïste, paresseux, dolent, à esprit étroit et capricieux. Mais M. Warren avait la réputation d’être un bon et véritable chrétien, se plaisant dans les devoirs de sa fonction et servant Dieu parce qu’il l’aimait. Je ne saurais dire combien est laborieuse la vie d’un prêtre de campagne, combien est maigre et restreinte sa pitance, et combien il mériterait davantage si sa récompense était proportionnée à ses vertus. Mais ce tableau, comme beaucoup d’autres, a ses différentes faces, et il se rencontre certainement des hommes qui entrent dans l’Église par des motifs très-peu en harmonie avec ceux qui devraient les influencer.

— Voilà le wagon de M. Warren à sa porte, dit mon oncle comme nous passions le presbytère. Se peut-il qu’il ait l’intention de se rendre au village, dans une occasion comme celle-ci ?

— Rien n’est plus probable, monsieur, répondis-je, si le portrait que Patt m’a tracé dé lui est vrai. Elle me dit qu’il a montré beaucoup d’activité pour comprimer l’esprit de convoitise qui envahit tous les cœurs, et qu’il a prêché hardiment, quoique en termes généraux, contre les principes émis depuis peu. L’autre ministre recherche la popularité, et prêche ou prie en faveur des anti-rentistes.