Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 27, 1847.djvu/174

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nous sommes dans les termes de la loi. Nous connaissons trop bien notre misérable condition aristocratique, pour nous exposer aux atteintes de la loi ; car tels sont les éminents privilèges de notre noblesse territoriale, qu’il est évident que si l’un de nous se rendait coupable de la même félonie que ces Indgiens commettent avec une complète impunité, non-seulement il serait envoyé à la prison d’État, mais il y resterait aussi longtemps qu’une seule larme d’angoisse pourrait être arrachée à l’un de ceux que l’on classe parmi l’aristocratie ; La démocratie seule rencontre quelque sympathie, dans l’administration ordinaire de la justice américaine.

— Je crains que votre ironie ne contienne que trop de vérité. Mais les mouvements autour de l’édifice semblent montrer que la véritable affaire du jour est sur le point de commencer, et nous ferions mieux de rentrer.

— Ces hommes déguisés nous surveillent d’une manière fort inquiétante, dit Mary Warren. Cette remarque m’alarma beaucoup moins qu’elle ne me causa de joie, parce que j’y trouvais une preuve de sollicitude et de vigilance.

Il était évident, toutefois, par les démarches de quelques-uns des Indgiens, pendant que nous nous avancions vers l’église, qu’effectivement nous étions surveillés. Ils avaient quitté les postes qu’ils avaient pris pendant la prière, et ceux qui étaient les plus rapprochés de nous semblaient conférer ensemble. Rien ne fut dit cependant à M. Warren et à Mary, qui purent entrer paisiblement dans le lieu d’assemblée ; mais deux des masques se placèrent devant moi, mettant leurs fusils en travers de la route, de manière à m’empêcher d’avancer.

— Qui vous ? demanda brusquement l’un d’eux où aller ? d’où venir ?

— Che fiens de l’Allemagne, che fais dans l’église, comme on dirait dans mon bays, et que, fous appelez, je crois, maison de meeting.

Je ne sais ce qui allait suivre, si l’on n’avait entendu la voix sonore et emphatique du prédicateur. Ce parut être un signal pour la tribu de faire un nouveau mouvement ; car les deux hommes qui m’avaient, arrêté se retirèrent en silence, quoique je pusse les voir dans leur retraite se communiquer l’un à l’autre leurs soupçons. Je profitai de la liberté du passage, et entrant dans