Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 27, 1847.djvu/325

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


d’Aigle prit une pipe faite de pierre tendre curieusement sculptée et l’alluma de manière à ce qu’elle ne pût pas facilement s’éteindre. Se levant ensuite, il s’avança d’une manière respectueuse et la présenta à Susquesus qui la prit et la fuma pendant quelques secondes, après quoi il la rendit à celui de qui il l’avait reçue. Ce fut un signal pour allumer d’autres pipes ; on en offrit une à mon oncle et à moi, que nous rendîmes après une ou deux bouffées ; même John et les autres domestiques mâles ne furent pas oubliés. Feu-de-la-Prairie alla lui-même faire cet hommage à Jaaf. Le nègre avait examiné ce qui se passait, et avait trouvé très-mauvais cette lésinerie qui contraignait de rendre la pipe si promptement. Il ne chercha pas à dissimuler à cet égard sa pensée, comme on le vit bientôt lorsqu’on lui offrit la pipe. Le cidre et la pipe avaient été de temps immémorial les deux grands délices de la vie du nègre, et en voyant quelqu’un debout devant lui prêt à reprendre la pipe après une ou deux bouffées, éprouvait le même sentiment qu’aurait fait naître en lui l’acte de lui enlever la cruche de sa bouche après une ou deux gorgées.

— Pas besoin d’attendre là, murmura-t-il, quand j’aurai fini, vous rendre la pipe ayez pas peur. Maître Corny, ou maître Malbone, ou maître Hughes… mon Dieu ! je ne sais lesquels sont vivants, lesquels morts, je deviens si vieux ! N’importe, je puis fumer encore, et je n’aime pas la mode indienne de donner les choses ; c’est donner pour retirer. Nègre est nègre, et Indien est Indien ; mais nègre vaut mieux. N’attends pas, Indien, quand j’ai fini ; tu auras ta pipe, je te dis. Conseille pas de mettre le vieux Jaaf en colère car il est terrible.

Quoiqu’il fût probable que Feu-de-la-Prairie ne comprit pas la moitié des paroles du nègre, il comprit qu’il désirait finir sa pipe avant de la rendre. C’était contre toutes les règles, et une dérogation aux usages indiens ; mais l’homme rouge se conduisit avec la courtoisie d’un homme élevé dans la haute société, et s’en alla aussi tranquillement que si tout se passait dans les formes. Dans ces occasions, le sentiment des convenances est toujours remarquable chez un Indien. Il serait impossible de saisir dans son air, dans son attitude, un mouvement d’épaules, un sourire mal dissimulé, un regard d’intelligence, rien enfin de ces signes ou de ces communications mystérieuses qu’on regarde en bonne compagnie comme un témoignage de mauvaise éducation. En