Page:Corneille, Pierre - Œuvres, Marty-Laveaux, 1862, tome 3.djvu/186

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


174 LE CID.

Où chacun, seul témoin des grands coups qu’il donnoit,
Ne pouvoit discerner où le sort inclinoit !
J’allois de tous côtés encourager les nôtres,
Faire avancer les uns, et soutenir les autres,
Ranger ceux qui venoient, les pousser à leur tour,
Et ne l'ai pu savoir jusques au point du jour.
Mais enfin sa clarté montre notre avantage :
Le More voit sa perte, et perd soudain courage ;
Et voyant un renfort qui nous vient secourir,
L’ardeur de vaincre cède à la peur de mourir.
ils gagnent leurs vaisseaux, ils en coupent les câbles,
Poussent jusques aux cieux des cris épouvantables,
Font retraite en tumulte, et sans considérer
Si leurs rois avec eux peuvent se retirer.
Pour souffrir ce devoir leur frayeur est trop forte :
Le flux les apporta ; le reflux les remporte,
Cependant que leurs rois, engagés parmi nous,
Et quelque peu des leurs, tous percés de nos coups,
Disputent vaillamment et vendent bien leur vie.
A se rendre moi-même en vain je les convie :
Le cimeterre au poing ils ne m’écoutent pas ;
Mais voyant à leurs pieds tomber tous leurs soldats,

1. Var. Et n’en pus rien savoir jusques au point du jour.
Mais enfin sa clarté montra notre avantage :
Le More vit sa perte, et perdit le courage,
Et voyant un renfort qui nous vint secourir,
Changea l’ardeur de vaincre à la peur de mourir (a). (1637-56)
2. Toutes les éditions portent chables, excepté celles de 1644 in-12 et de 1660-64, qui donnent câbles.
3. Var. Nous laissent pour adieux des cris épouvantables. (1637-56)
4. Var. Si leurs rois avec eux ont pu se retirer. (1637 et 39-56)
Var. Si les rois avec eux ont pu se retirer. (1638)
5. Var. Ainsi leur devoir cède à la frayeur plus forte. (1637 -56)
6. Var. Le flux les apporta ; le reflux les emporte. (1637 in-12 et 44 in-4°)
7. Var. Et quelque peu des leurs, tous chargés de nos coups. (1638)

(a) Change l’ardeur de vaincre à la peur de mourir. (1637 in-12 et 44 in-4°)