Page:Corneille Théâtre Hémon tome1.djvu/384

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


21Ô LE CtD

Attendant qu'il l'ait su, voici qui répondra.

D. FERNAND.

Vous perdez le respect, mais je pardonne à l'âge, El j'excuse l'ardeur en un jeune courage.

Un roi dont la prudence a de meilleurs objets j9l

Est meilleur ménager du sang de ses sujets : Je veille pour les miens, mes soucis les conservent. Comme le chef a soin des membres qui le servent. Ainsi votre raison n'est pas raison pour moi : Vous parlez en soldat; je dois agir en rci ; 600

Et quoi qu'on veuille dire, et quoi qu'il ose croire, Le comte à m'obéir ne peut perdre sa gloire. D'ailleurs l'affront me touche : il a perdu d'honneur Celui que de mon fils j'ai fait le gouverneur. S'attaquer à mon choix, c'est se prendre à moi-même, 605 Et faire un attentat sur le pouvoir suprême.

592. Attendant, en attendant que...

Cependant, toat est libre, attendant qu'on le nomme. {Borace, I, t.)

L'indication d'un jeu de srène serait nécessaire ici, car le jeune don Sanche doit porter fièrement la main à la garde de son épée.

593. A iàge, à la jeunesse. On remarqupra qu'au vers 209, l'dge est employé pour la vieillesse, et c'est l'acception la plus ordinaire de ce mot pris abso- lament.

Var. Et j'estime l'ardenr en an jenne coarage. (1637-66.)

594. Courage pour coeur. Voyez la note du vers 521.

596. Ménaqer, pris substantivement, est d'un emploi assez rare dans la tr»-

fédie ; mais don Fernand parle ici le langage d'un administrateur prudent, un peu ourgeois, plutôt que relui d'un roi tragique.

598. Aux vers 727 et 1372, on verra encore chef pour tête. Ce mot commençait à vieillir déjà, comme l'indique la critique de Scudéry ; il est vrai que l'Académie affirme que ce mot « n'est point tant hors d'usage qu'il dit »; mais l'approbation de l'Acadé nie ne l'a point sauvé, et on ne l'emploie plus guère en ce sens.

599. Var. Et qaoi qa'II faille dire, et qaoi qa'il veaille croire. (6137-48.)

600. Var. Vous parlez en soldat. Je dois régir en roi. (1638.)

11 y fait ses efforts, mais il n'y réussit pas toujours.

603 Perdu 'l'/innneur, on le voit, l'accord de tous les personnages est parfait mr ce point ; pa>< plus que ses sujets, le roi ne met en doute qu'il suffise d'ua itufQet pour déshonorer un honncte homme.

605. Var. Et par ce trait hardi d'ane insolence extrême.

Il .s est pris à mon choix , il s'est pris à moi-même. C'est moi i)a'll satisfait en réparant ce tort. N'en parlons plus. \a reste, on nous menace fort * Sur an avis reça, je crains ane surprise.

DON ARIAS.

Les Mores contre voas font-ils <jat)lqDe entrepriM? S'oMot-ils préparer à des efforts noaTeau T

�� �