Page:Corneille Théâtre Hémon tome1.djvu/386

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


21£ LE CID

��Pour les voir de plus près, et d'un ordre plus prompt Renverser aussitôt ce qu'ils entreprendront. 620

��Us savent aux dépens de leurs plus dignes têtes Combien votre présence assure vos conquêtes : Vous n'avez rien à craindre.

D. FKRNAND.

Et rien à négliger : Le trop de confiance attire le danger;

Et vous n'ignorez pas qu'avec fort peu de peine 625

Un ûux de pleine mer jusqu'ici les amène. Toutefois j'aurais tort de jeter dans les cœurs, L'avis étant mal sûr, de paniques terreurs. L'eflfroi que produirait cette alarme inutile Dans la nuil qui survient troublerait trop la ville. 630

Faites doubler la garde aux murs et sur le port : C'est assez pour ce soir.

��SCENE VII.

D. FERNAND, D. SANCHE, D. ALONSE.

D. ALONSE.

Sire, le comte est mort : Don Diègue, par son fils, a vengé son offense.

619. Comme en beaucoup d'autres passages, <fe a ici le sens de par.

620. Aux dépens de leurs plus dignes têtes, aux dépens de leurs principaus chefs, de leurs guerriers les plus valeureux.

Var. Sire, ils ont trop appris anx dépens de leors tètes. (I637-E6.}

625. Var. Et le même ennemi qne l'on vient de détruire.

S'il sait prendre son temps, est capable de nuire. (1637-66.)

626. Flux est ici pris dans son sens propre de flot montant, marée montant* mme au vers 1318.

6i8. Quoi? snr l'illusion d'nne rerreurpaniçu*.

Trahir vos intérêts et la canse poltlique '■ {Cinna, 305.)

On a donné plusieurs explications du mot panique; vraisemblablement, il vieir le ces courses nocturnes du dieu Pan. qui troublait, dit-on, les esprits. Il er aujourd'hui plus usité comme substantif que comme adjectif.

631. V*r. Paisqo'oa fait bonne garde aux mars et «Dr la port. Il sumt pour ce soir. (1637-56.)

032. Est-ce Vraiment assez? Cette 6d de icène a soulevé bien des critiquei.

�� �