Page:Corneille Théâtre Hémon tome1.djvu/403

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ACTE III, SCÈNE III 229

Mon cîœur, honteusement surpris par d'autres charmes, Croira ne lui devoir que d'impuissantes larmes! Et je pourrai souffrir qu'un amour suborneur 835

Sous un lâche silence étouffe mon honneur I

��Madame, croyez-moi, vous serez excusable

D'avoir moins de chaleur contre un objet aimable,

Contre un amant si cher : vous avez assez fait;

Vous avez vu le Roi ; n'en pressez point l'effet, 840

Ne vous obstinez point en cette humeur étrange.

CHIMÈNE. )

Il y va de ma gloire, il faut que je me venge; Et, de quoi que nous flatte un désir amoureux, Toute excuse est honteuse aux esprits généreux.

ELVIRE.

Mais vous aimez Rodrigue, il ne vous peut déplaire. 845

Je ne l'orrai pas, M. Marty-Laveaui ne cite qu'un autre eiemple du futur d'ouïr chez Corneille, dans les Poésies diverses. Mais cette forme a été em- ployée saos scrupule par les poètes de l'âge précédent :

Et le peuple, qui tremble aux frayeurs de la guerre.

Si ce n'est pour danser, n'orra plus de tambours. (Malherbe.)

835. Sur le mot suborneur, pris adjectivement, voyez la note du vers 337.

836. Dans un lâche silence est la première leçon (1637-56), plus faible o) heureusement corrigée.

838. Var. De conserver pour vous un homme incomparable. Un amant si cnéri : vous avez assez fait. (1637-66,)

Chaleur, dans la langue cornélienne, se dit de tout emportement passionné Tojei les vers 873 et 1253.

Ta vertu met ta gloire aa-dessns de ton erime :

Sa chaleur généreuse a produit ton forfait. (Horace, 1761.)

D'nn coapal>le transport écoutant la chaleur... (Racine, Iphig. t. 2.)

840. N'en pressez point l'effet, c'est-à-dire : ne hâtez pas la réalisation de ses promesses. Elvire parle ici en « gouvernante » avisée; Chimène va lui répondre en héroïne du devoir, et ce contraste la grandira.

841. Étrange a chez Corneille et ses contemporains un sens beaucoup plus énergique que de nos jours.

842. // y va de. .. locution familière à Corneille.

Y va-t-il de l'honneur? y va-t-il de la vieT — Il y va de bien plus. (Polyeucte, HO.)

On a déjà tu ce que Chimène entendait par sa « gloira ».

843. De quoi que ; voyez la note du vers 819.

S44. Toute foorbe est boateoM ans coean néi pour l'empire.

{Héraclius, iSM.)

�� �