Page:Corneille Théâtre Hémon tome1.djvu/422

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


248 LE CID

Je t'arrête en discours, et je veux que tu voles'

Viens, suis-moi, va combattre, et montrer à ton roi

Que ce qu'il perd au comte il le recouvre en toi. 1!00

��cornéliens, qui n'ont pas le temps d'avoir de l'esprit et dont les paroles sont des actes.

H 00. Au comte, dans le comte, en le perdant; sur à pour dans, voyez plus haut, vers 1084. — \ la fin du troisième acte s'engage, non pas une action nou- velle, mais une action connexe à l'action principale. Aux deux premiers actes, les deux amants ont fait chacun leur devoir; au troisième, précisément parce qu'ils ont fait leur devoir, ils s'aiment et s'admirent davantage l'un l'autre. Mais un nouveau devoir s'impose à Rodrigue ; il l'accomplira vaillamment, et, pour continuer à faire le sien au IV» acte, Chimène aura à rivaliser d'héroïsme avec lui, car, dans l'intervalle, son amour pour le meurtrier de. son père aura grandi de toute l'alatiration due au vainquwir des Maures, aa libérateur de l'Espagne.

��9in DU Taomfiai actb.

�� �