Page:Corneille Théâtre Hémon tome1.djvu/432

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Sb8 LE CID

Qu'il comble d'épouvante et Grenade et Tolède, Et qu'il marque à tous ceux qui vivent sous mes lois Et ce que tu me vaux, et ce que je te dois.

D. RODRIGUE.

Que Votre Majesté, Sire, épargne ma honte.

D'un si faible service elle fait trop de conte, 1230

Et me force à rougir devant un si grand roi

De mériter si peu l'honneur que j'en reçoi.

Je sais trop que je dois au bien de votre empire

Et le sang qui m'anime, et l'air que je respire,

Et quand je les perdrai pour un si digne objet, 1235

Je ferai seulement le devoir d'un sujet.

D. FERr#iND.

Tous ceux que ce devoir à mon service engage Ne s'en acquittent pas avec même courage, Et lorsque la valeur ne va point dans l'excès,

1226. Combler de... est assez rarement pris dans un sens défavorable; Corneille dit pourtant combler de malheur {Horace, 1663), de douleurs (Rodo- gune, 566), et Racine combler d'opprobre {Iphigénie, 228).

Var. Qu'il devienne Teffroi de Grenade et Tolède. (1637-B6.)

« Il fallait répéter le de, et dire : de Grenade et de Tolède. » (Académie.) On ▼oit que Corneille a obéi à cet arrêt, pourtant discutable, surtout à l'époque où il écrivait.

1229. « Cela ne sieniQe rien, car honte n'est pas bien pour pudeur ou mo- destie. » (Académie.) Vaugelas écrit pourtant dans ses remarques : « Honte est un mot équivoque, qui veut dire la bonne ou la mauvaise honte, au lieu que pudeur ne signifie jamais que la bonne honte. »

1230. Toutes les éditions donnent l'écriture conte.

Var. D'nn si faible service aile a fait trop de cont«. (16S7, in-12.) Tfxtp de compte, pour trop de cas ; elle estime trop. Voye» le vers 1513. 1234. 11 est curieux de savoir comment Scudéry a jugé ce vers : « L'auteur, dit-il, n'est pas bon anatomiste : ce n'est point le sang qui anime, car il a besoin lui-même d'être animé par les esprits vitaux qui se forment au cœur, et dont il n'est, pour user du terme de l'art, que le véhicule. » On croirait lire le Malade imaginaire. Scudéry n'est pas d'accord avec Descartes qui voyait dans le sang le grand moteur. Il n'est pas plus d'accord avec l'Académie, qui dit avec bon gens : « L'Observateur n'a pas bien repris cet endroit, puisque tous les poètes ont usé de cette façon de parler, qui est belle. »

1238. Même, sans article, très fréquent chez Corneille et les tragiques con- temporains :

Il éleva la votre avec mime tendresse. {Cinna, 1B98.)

Je devais même peine à des crimes semblables. (Polyeuete, MT.)

César éprouvera mi)ne sort à son tour. (Pompée, 589.)

Et César quelque jour aura même destin. (Rotrou, Crisante, IV, 6.)

1239. Ne va point dans l'excès est critiqué par Voltaire, qu'approuvent plusieurs commentateurs. Dans l'excès signifie pourtant _;i«gu'à Z'«xcé5, jusqu'au plus haut point : « M"* de Nesles est affligée dans l'excès. « (M"" de Sévigné, citée par M. Littré.) Don Femand veut dooo dire ; lorsque la valeur n'est point eitraordinaire.

�� �