Page:Coubertin - Cinq siècles et demi d’activité coloniale (1365-1915).djvu/52

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
48
troisième empire colonial français


1889


Les colons des Nouvelles-Hébrides (dont 42 Anglais), demandent à nouveau par voie de pétition, l’annexion à la France. — Première intervention armée au Dahomey (1889-1890) ; occupation de Kotonou et de Porto Novo ; traité. — Création d’un service mensuel de paquebots français entre Le Havre, Marseille et l’Afrique occidentale. — G. Bonvalot et le prince Henri d’Orléans traversent l’Asie par le Thibet.

1890


Prise de Segou Sikoro, capitale d’Ahmadou, par les troupes du colonel Archinard. — Deuxième mission Crampel au Tchad ; massacre de Crampel. — Missions Mizon, Monteil, Fourneau. — Convention anglo-française du 5 août ; la possession de l’hinterland du Sénégal et de la Guinée avec accès au lac Tchad, est reconnue par l’Angleterre. — Arrangement provisoire renouvelé annuellement entre la France et l’Angleterre relativement aux difficultés à Terre-Neuve. — Décret constituant le Soudan français en colonie semi-autonome.

1891


Occupation d’El-Golea. — Jules Cambon, gouverneur général de l’Algérie (1891-1897). — Campagne du colonel Humbert contre Samory. — Mission du Dr Crozat au pays Mossi. — Voyage du commandant Monteil à Kano, au Bornou et au Tchad et retour par la Tripolitaine.