Page:Coubertin - Cinq siècles et demi d’activité coloniale (1365-1915).djvu/53

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
49
troisième empire colonial français


1892


Prise de possession des îles Saint-Paul et Amsterdam. — La France, le Portugal et l’État du Congo règlent le régime douanier du bassin occidental du Congo. — Formation d’un corps de méharistes pour la police du désert ; prolongation du chemin de fer au-delà d’Aïn-Sefra. — Difficultés avec le roi de Dahomey, Behanzin, auquel les Allemands vendent des armes et des munitions et achètent des esclaves ; conquête du Dahomey et prise d’Abomey par le général Dodds. — Brazza crée des postes dans la région de la Haute-Sangha (1892-1894).

1893


Prise de possession effective des îles Kerguelen. — Les Siamois ayant, depuis 1885, passé indûment le Mékong et cherché à pénétrer en Annam et à occuper les provinces annamites de la rive gauche, l’amiral Humann réussit à franchir les passes et apporte un ultimatum à Bangkok ; soumission du roi de Siam qui renonce à toutes prétentions sur la rive gauche du fleuve et livre Chantaboum en gage provisoire. — MM. Ballay, Binger et Ballot sont nominés gouverneurs de la Guinée française, de la Côte d’Ivoire et du Bénin, érigés en colonies distinctes. — Fondation de Carnotville sur l’Ouémé.

1894


Le lieutenant-colonel Bonnier occupe Tombouctou où les canonnières du Niger l’ont devancé ; sa mort. Le lieutenant-colonel Joffre établit l’autorité française dans la région. — Le gouverneur Liotard commence