Page:Coubertin - L’Éducation athlétique.djvu/20

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 16 —

salutaire sur leur constitution, mais ce n’est pas là ce dont j’ai voulu parler. À côté de ces exercices anodins il y a ceux qu’exécutent aujourd’hui les jeunes Anglais, qu’exécutaient jadis les Grecs et les Romains. Athènes, Rome et Londres paraissent avoir été les trois grands centres de sport ; peut-être découvrira-t-on quelque jour dans une momie égyptienne des considérations sur le développement raisonné des forces physiques et rien ne dit que, en dehors de ces trois empires, le sport n’a pas été cultivé passionnément ; mais ce sont les seuls que l’on puisse citer avec certitude et, il est juste de le remarquer aussi, ceux qui ont exercé sur le monde l’action la plus puissante et la plus durable. Si nous jetons les yeux autour de nous, à côté des prétendus amateurs de sport que je dénonçais à l’instant, nous en voyons d’autres plus sérieux pour lesquels l’élégance et la pose ne comptent pas, qui se sont attachés à un genre d’exercice et le pratiquent toute leur vie avec enthousiasme. Mais, chose curieuse ! ces gens-là sont pour la plupart des occupés, des travailleurs ; parmi les paresseux que leur fortune dispense — ou que leur noblesse empêche de travailler. — ils n’ont guère d’imitateurs.

Connaissez-vous, dans le bois de Boulogne, deux réunions de jeunes gens dont les uns s’amusent à tirer des pigeons et à patiner, quand vient l’hiver, sur un espace assez restreint, tandis que les autres se livrent à la course, comme le faisaient ces athlètes de l’antiquité dont la Grèce était si fière ? Je n’ai pas besoin de vous dire lesquels font du sport, lesquels n’en font pas. Avez-vous regardé passer sur nos rivières ces trop rares équipes de rameurs s’entraînant en vue d’une régate ? Avez-vous noté leur obéissance passive au capitaine qu’ils se sont donné volontairement ? Avez-vous admiré leur entêtement devant la fatigue et l’expression d’audace qui passe sur leurs traits contractés par l’effort ? Si vous avez remarqué tout cela, vous avez dû comprendre