Page:Crépet - Charles Baudelaire 1906.djvu/413

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


voie les épreuves que vous demandiez à relire. C’est absolument impossible… et inutile, ajoute Parlait, attendu que les corrections sont complètes et ne laissent rien à désirer. Celles relatives à Marie Roget, envoyées après le bon à tirer, ont été exécutées.

» Vous voyez, mon cher ami, que vous pouvez à peu près dormir sur les deux oreilles. Ne vous mettez donc pas martel en tète et occupez-vous de chasser la fièvre et la diarrhée… »


3 février i865. « Mon cher Baudelaire, » Mauvaise nouvelle du côté de Yillemessant. Il refuse l’insertion de Marie Roget, soit au Figaro, soit au Grand Journal. Rien à faire avec lai, absolument rien. » J’ai repris les feuilles imprimées. Que décidezvous ?

n N. Lejosxe. »

LETTRES DE IIFXHV DE LÀ M.VDELÈ.VE (i)


Ci, rue Pigalle.

REVUE DE PARIS

Rédaction. iq, rue des Saints-Pères.

[i864-] Mon cher poète, » C’est avec le plus grand chagrin que je vous ré(1) Communiquées par M. Albert Ancelle.