Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t1.djvu/506

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


456 CHAPITRE IX. — LA POÉSIE CYCLIQUE

laquelle l'histoire littéraire doive une mention : c'est VHéraclée du Rhodien Pisandre.

Tous nos renseignements sur ce poète proviennent d'une notice de Suidas, pleine d'erreurs manifestes^. En la débrouillant autant que cela est possible, on en déduit avec vraisemblance que Pisandre, fils de Pison , était né à Camiros , dans l'Ile de Rhodes , et qu'il vivait vers la 33* Olympiade (648-645 av. J. G.)V C'était donc un contemporain du Lesbien Leschès, à quelques années près. Il dut composer son Héraclée après la 37* Olympiade (632-629 av. J. C.)'. Le choix du sujet s'explique en grande partie par le lieu de naissance du poème : Tlépolème, colonisateur de Rhodes, étant fils d'Héraclès, celui-ci pouvait être considéré par les Rhodiens comme un héros national et un ancêtre^. Ses travaux étaient racontés par le poète. Une inscription attribuée à Théocrite et placée plus tard sur le piédestal d'une statue de Pisandre en fait foi :

a L'homme que vous voyez ici, Pisandre de Camiros, a été le premier parmi les disciples de la Muse qui ait retracé toute la vie du fils de Zeus, vainqueur du lion, combattant aux bras robustes ; toutes les épreuves du héros, le poète les a racontées. Voilà pourquoi ce peuple, il faut qu'on le sache, a voulu l'ho- norer, lui aussi, en dressant cette statue d'airain après bien des mois et bien des années ^. »

1. Suidas, V. IlE^aavSpo;.

2. Notice sur Pisandre dans THésiodc de Didot, en tête des fragments de Pisandre.

3. Otfr. Mùller, Doriens, t. II, p. 477.

4. D'autres poètes rhodiens avaient déjà rendu honneur à Hé- raclès. Clément d'Alexandrie affirme que Pisandre avait fait de nombreux emprunts à un certain Pisinos de Lindos qui nous est entièrement inconnu {Stromat.y VI, p. 751).

5. Théocrite, Epigr.y XX.

�� �