Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t3.djvu/176

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


164 CHAPITRE V. — ESCHYLE

toutes les conjectures de quelque valeur qui ont été propo- sées pDur la restitution du texte.

Outre les éditions complètes, il a été publié un grand nombre d*éiitions des pièces séparées. Nous ne pouvons lesénumérer ici. Rappelons seulement celle des Euménides d'Otfr. MûUer (Gôttingen, 1833), accompagnée d*une remarquable disserta- tion, souvent citée, sur la mise en scène et la composition de cette tragédie. — La plupart de ces éditions partielles ont été faites en vue de l'usage des cla&ses.

Les fragments d'Eschyle se trouvent dans la plupart des éditions complètes précédemment citées. Voir en outre, entête du chap. II, la bibliographie pour les recueils généraux de fragments des tra^^iques grecs.

Lexiques. Notons d'abord ici le lexique de Fâhse, commun aux trois tragiques (Lexicon graecum in tragicos, 2 vol. Primisla- viae, i 830-32); puis les lexiques spéciaux à Eschyle de Lin- wood (Londres, d843) et de AVellauer (Leipzig, 4830; formant le tome III, en 2 parties, de son édition). En raison des cor- rections apportées au texte, ces ouvrages ont beaucoup vieilli. Le seul lexique dont on se serve aujourd'hui est celui de Dindorf (Lexicon Mschyleum^ Leipzig, 1876).

��SOMMAIRE

I. Vie et caractère d'Eschyle. — II. Ensemble de son œuvre. Ce qui en reste. — III. Ses idées religieuses et philosophiques. —

IV. Comment Eschyle conçoit la tragédie. Structure de ses pièces au point de vue théologique et au point de vue dramatique. —

V. Grandeur et simplicité des personnages. — VI. Le poète lyri- que. — VII. L'écrivain. — VIII. Influence d'Eschyle.

��Trois noms dominent l'histoire de la tragédie grecque au Y® siècle: ce sont ceux d'Eschyle, de Sophocle et d'Eu-

�� �